Témoignages

Vous êtes daltonien et souhaitez partager votre expérience? laissez votre témoignage en commentaire ci-dessous.

Le témoignage de Jerome

Je vous écris car pour ma part, je distingue très nettement les couleurs. Toutefois, j’ai une petite faiblesse avec le vert clair que je confond parfois avec le gris clair.
Aussi lors que je passe les tests, je ne peux nullement voir, ou quasiment pas voir les chiffres ou symboles se trouvant dans les cercles. Je ne vois que des ronds de différentes couleurs. Aussi je sais que je suis daltonien. Je ne sais pas s’il existe réellement plusieurs degrés de daltonisme, mais en tout les cas, je viens d’être recalé à une embauche à cause de ça. (contrôleur SNCF).

J’ai parfois l’impression d’être dingue. Car voir clairement toutes les couleurs et ne pas réussir c’est tests, je trouve cela très frustrants.

L’experience de Laurier

Tout d’abord MERCI pour ce merveilleux site. Je ne sais pas si je me fais des idées, mais il ne semble pas se faire beaucoup de recherche sur le daltonisme et sur les moyens d’y remédier.

Surtout, si un daltonien vous dit, en même temps, qu’il voit les couleurs et qu’il ne les voit pas, n’appelez pas l’hopital psychiatrique. Il sait exactement ce qu’il dit et tous les daltoniens vont le comprendre.

Il y a des choses bizarres avec cette maladie. Par exemple, un daltoniens à qui vous allez présenter un évantail d’une même couleur (brun, rouge, bleu, turquoise ect) et que vous lui demandiez de trouver celle qui se rapproche le plus de celle que vous tenez en main, la trouvera plus vite qu’un non daltonien. Je crois que c’est dû à ce qu’un daltonien perçoit d’avantage les différences de tons d’une même couleur.

Autre chose bizarre c’est qu’un daltonien (anomalie du rouge) voit plus vite un ruban bleu dans le bois qu’un non daltonien mais il ne verra pas le ruban rouge juste à coté tandis que le non daltonien va avoir de la difficulté à voir le ruban bleu de loin mais le ruban rouge ne lui échappera pas. Cet état de fait , je l’ai vérifier moi-même à plusieurs occasion. Pour un daltonien, le bleu doit ressortir(si je me fis à ce que les non-daltoniens disent) aussi voyant que le rouge pour une vue normale.

Pour les daltoniens qui ne l’auraient pas essayé encore, procurez-vous une paire de lunettes à soleil rouge et refaite le test d’ishihara en portant ces lunettes: vous aurez une surprise!

L’experience de Pascal

On peut exercer un métier dans les arts visuels tout en étant daltonien..
Je suis graphiste-illustrateur-peintre-bédéïste…

Lorsque je me suis inscrit aux Arts Décoratifs de Genève, on m’a accepté tout en m’avertissant que mon anomalie ne serait pas prise en compte et ne me faciliterait pas la tâche….28 ans plus tard je suis toujours dans la profession..
Je crée mon propre univers de couleurs, plutôt très saturées, je travaille souvent en noir et blanc et pour des cas plus « réalistes » j’utilise le bon sens; je sais que le ciel n’est pas rose et les prés ne sont pas orangés…
Alors avis à tous ceux qui ont le sacerdoce du dessin, aux rêveurs d’images, aux fous de la toile, ne laissez pas les rationnels vous décourager…

Un commentaire sur “Témoignages”

  • mabire dit :

    Merci à Pascal pour son témoignage intelligent et plein de bon sens!
    C’est important de ne pas frustrer une vocation artistique pour un problème de daltonisme.
    De plus(mon père est daltonien, mon fils de 4 ans aussi), m’a toujours dit que l’on a une perception très précise des nuances de ton!
    Petite anecdote, ma grand-mère vendait de la laine, c’est mon père qui lui disait aussitôt si la pelote appartenait ou non au même bain de couleur, très important pour avoir un beau pull
    Alors merci les daltoniens!!
    Pascale.


Répondre à mabire Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>